Hôpital de jour "Service du Soir"

Missions 

Le service du soir propose, grâce à un dispositif original ouvert chaque soir de 17 heures à 20 heures, un lieu d’accueil et de soins à des personnes exerçant un emploi (en milieu ordinaire, adapté ou protégé), une activité bénévole ou un projet d’étude et souffrant de troubles psychiatriques perturbant leur fonctionnement social dans la cité.

Ce lieu d’accueil se situe comme un lieu alternatif et préventif à l’hospitalisation à temps plein, un entre-deux de la vie sociale et du domicile, permettant aux patients de se restaurer, se rétablir, se retrouver dans ce moment sensible et propice aux angoisses vespérales.

Le service du soir est pensé comme un organisme vivant, intégré à la société, donc en échange avec elle : les patients sont impliqués dans la vie sociale par des responsabilités. Un circuit s’exerce entre l’intérieur et l’extérieur de la structure de soins. Le collectif fonctionne selon des règles démocratiques où les liens créés permettent au patient d’occuper une place de sujet responsable.

Les patients bénéficient d’un lieu d’accueil de leurs paroles, permettant de les aider à gérer leurs difficultés relationnelles rencontrées dans la journée et de pérenniser ces lieux d’enrichissement personnel, en évitant la rupture du lien social.

Notre mission est de créer une prise en charge singulière, permettant d’apprendre à faire avec ses troubles et rétablir un pouvoir d’agir sur son monde, inventer sa propre norme de vie dans tous les domaines de son existence : social, professionnel, affectif, économique, psychique. La dynamique de travail est orientée vers la restauration de la « fonction capacitaire », s’appuyant sur le tissage de liens d’un nouveau genre qui tiennent compte de la singularité de chacun.

Valeurs du Service du soir

  • Normativité : cette notion philosophique ancre notre mission dans une perspective de création d’un environnement pour le patient à travers lequel il construit son propre équilibre. Il s’agit, non pas de normaliser en imposant des exigences, mais de porter notre intérêt et notre écoute sur le malade plus que sur la maladie, d’œuvrer non pas vers un idéal de guérison mais vers la construction d’un équilibre, d’une adaptation à des normes individualisées et vivantes.
  • Humanisme : La personne humaine est au centre des préoccupations soignantes. L’intérêt premier est celui du patient, de son humanité, de son intégrité et de sa dignité, notre travail soutient sa capacité de juger.
  • Éthique : L’exigence d’inscrire une réflexion permanente à propos de nos pratiques, nos actions, nos choix, nos paroles, dans le champ individuel et collectif.

Public accueilli

Les patients adressés au service sont porteurs d’un diagnostic de troubles psychiatriques, avec éventuellement, des troubles associés comme les poly-addictions. Les demandes d’admission concernent la recherche d’un espace de soin, compatible avec la poursuite d’une insertion sociale et/ou professionnelle. Les troubles sont fréquemment de l’ordre de la souffrance psychique, de la discordance, des hallucinations, des perceptions troublées du corps, de l’environnement, des émotions, et plus généralement de la difficulté à s’arranger avec le sens commun.

La démarche de soin permet de lutter contre l’isolement, la solitude, et d’éviter autant que possible, les aggravations symptomatiques et les décompensations psychiatriques nécessitant une hospitalisation à temps plein.

Fonctionnement

Le Service du Soir est ouvert tous les jours, en dehors des week-ends et jours fériés de 17 heures à 20 heures. La file active est de 50 patients avec en moyenne 20 patients par soir. Les patients prennent leur dîner sur site.

Le Service du Soir accueille également trois patient(e)s au sein d’un des appartements associatifs mixtes de la SHMA situé dans la CUB, afin de leur permettre de prendre le temps d’accéder à la capacité de vivre seul dans un appartement en milieu ordinaire.

Les propositions de soins s’inscrivent dans un projet commun, construites à partir d’une alliance thérapeutique.

Parcours du patient

Toute personne, âgée d’au moins dix-huit ans, peut déposer une demande d’admission adressée par son médecin. La secrétaire prend alors contact et propose un premier entretien avec un médecin psychiatre. Cette rencontre permet une analyse de la demande. La personne est ensuite reçue pour une période d’accueil de deux semaines, durant laquelle elle rencontre tous les membres de l’équipe pluridisciplinaire et découvre les différents espaces de soins. Enfin, un projet de soin est élaboré entre le patient, l’équipe et son médecin référent. Le projet est régulièrement réévalué, retravaillé et peut bénéficier d’ajustements à tout moment de la prise en charge. La fin de la prise en charge prend acte à travers une décision commune entre l’équipe et la personne et permet de poursuivre sa vie avec l’étayage d’autres services de soin et d’aide si cela s’avère nécessaire.

Equipe

L’équipe pluridisciplinaire se compose d’un personnel qualifié : une secrétaire médicale, une animatrice socio-culturelle, deux infirmiers, une ergothérapeute, une assistante sociale, deux psychologues et deux médecins psychiatres.

L’équipe se réunit une fois par semaine en réunion pluridisciplinaire.
L’implication subjective et l’engagement des membres de l’équipe au sein du service sont soutenus par une supervision mensuelle, un partage des connaissances, une curiosité et une ouverture envers la recherche dans les disciplines œuvrant pour la psychiatrie, des formations continues individuelles et en groupe.

L’accueil de stagiaires issus de champs disciplinaires divers assure une transmission de nos pratiques et un enrichissement continu en connaissances nouvelles.

Prises en charge

Les patients bénéficient de prises en charges construites sur mesure et adaptée à leurs besoins à partir du projet de soin. La fréquence des venues ainsi que l’inscription dans les différents espaces sont définies en réunion d’équipe pluridisciplinaire, en collaboration avec le patient et coordonnés par le médecin référent.

Les prises en charges peuvent être individuelles (psychothérapie, psychomotricité, accompagnement ergothérapeutique, suivi infirmier, accompagnement social) ou groupales (Atelier Bibliothèque Atelier Accueil et Bar, Atelier Gym Douce, Atelier Musique, Atelier Radio, Atelier Habilité sociale, Atelier Vie Quotidienne, Atelier Écriture, Atelier Karaoké, Atelier Actu, Atelier Crêp’athlon, Atelier créations produits ménagers et cosmétiques, Atelier céramique) (fiches détaillées en Annexe 4). Les indications sont proposées en respectant la temporalité propre du patient. Le travail s’effectue à partir des différentes sphères constituant un sujet, navigant de l’intrapsychique, aux liens à l’autre, à la capacité à s’adapter à l’environnement et enfin à créer une identité citoyenne.

Chaque lieu est un espace de recueil d’éléments cliniques. Nous accordons également une importance aux temps informels et aux échanges créés dans les espaces interstitiels de la vie du service. Il est lui-même un instrument de soins, incluant une analyse permanente de l’institution et du personnel selon une visée thérapeutique.

La prise en charge somatique est assurée par un suivi infirmier régulier et l’intervention d’un médecin généraliste. Une attention particulière est portée à la prise en charge de la douleur ainsi qu’au risque de passage à l’acte suicidaire. La PUI de la SHMA est également utilisée pour les patients de ce service. L’équipe permet aussi un soutien auprès des familles, ou des relais auprès des mandataires judiciaires (tuteurs ou curateurs).

L’ensemble de l’équipe s’assure de l’exercice et du respect des droits des patients, en collaboration avec la Commission des Droits des Usagers (CDU). Une réunion institutionnelle est organisée une fois par mois, réunissant l’ensemble des patients et des membres de l’équipe. C’est un moment d’échange et de partage, où les avis de chacun sont pris en compte.
Nous assurons une mission d’éducation thérapeutique tout au long de la prise en charge par le biais des différents dispositifs groupaux, ou en proposant des interventions plus spécifiques, comme un atelier du médicament, en collaboration avec une pharmacienne du Centre Hospitalier Charles Perrens.

Le projet de soin est soumis à des réévaluations régulières. Nous disposons d’outils d’évaluations individuels (bilans psychologiques, psychomoteurs, évaluations de l’autonomie par l’ergothérapeute), et nous utilisons la COP 13 (méthode de description et d’évaluation clinique et psychopathologique des états psychotiques) lors des réunions de synthèse.

Les espaces de soins sont également régulièrement soumis à des modifications et des réajustements, sur le modèle d’un organisme vivant qui prend en compte les éléments internes et externes, parfois pour assurer sa continuité, ou d’autres fois pour se transformer. Nous tenons à insuffler une dynamique entre la régularité et l’inédit, à nourrir les capacités inventives et éviter ainsi, les effets de la chronicisation.

Responsable de service de l’Hôpital de Jour « Service du Soir » : Mme Emilie PORTE
175 Boulevard du Président Wilson 33200 BORDEAUX
Tél : 05 56 17 12 12 Fax : 05 56 17 12 11
Email : servicedusoir@shma.fr

Heures d’ouverture au public : de 17 h 00 à 20 h 00 du lundi au vendredi hors jours fériés.