La prise en charge

Dans un souci d’éthique, dans le respect déontologique et suivant la théorie psychodynamique freudienne classique, notre projet est d’aménager un espace psychique pour le patient (à travers la patience de l’écoute et la passivité du silence).
Le rôle de l’équipe est d’aider le patient à trouver un sens à la nature de ses problèmes, d’établir avec lui un lien thérapeutique, de porter un diagnostic (avec recours éventuel à des examens complémentaires), d’informer, de prescrire un traitement médicamenteux, si besoin et de proposer un suivi.
La consultation est en général individuelle. Dans certains cas, elle peut être proposée en couple ou en famille. Elle se fait dans le respect du patient à travers l’écoute de sa parole. Le souhait de l’équipe soignante est de faire participer le patient à la décision qui le concerne, à l’aider à trouver son autonomie de pensée et à le protéger de lui-même et d’autrui.
Des entretiens infirmiers sont proposés lors de situations particulières : syndrome métabolique, difficultés nutritionnelles, plaintes somatiques, intérêt de renforcer la prise en charge…, et pour assurer la coordination entre les différents spécialistes, faire de l’information et de l’éducation thérapeutique.
L’assistante sociale accompagne le patient qui le demande dans ses difficultés sociales et fait le lien avec l’extérieur pour aider à démêler les situations complexes.
Le suivi du patient peut se faire en collaboration avec les autres structures soignantes de la SHMA, et en articulation avec les autres structures sanitaires, sociales, de réinsertion et de réadaptation de la CUB.