Hôpital de jour "Wilson"

L’Hôpital de jour s’adresse à des patients adultes présentant des troubles psychiatriques invalidants, en particulier psychotiques mais non exclusivement (troubles bipolaires, troubles graves de la personnalité, etc...) comme relais ou alternative à une hospitalisation à temps plein.

Quel que soit le diagnostic, il s’agit de patients entravés dans leur vie sociale et professionnelle nécessitant un étayage institutionnel pendant une durée variable d’un sujet à l’autre. A cet égard, la durée de prise en charge n’est pas limitée dans le temps. Seule l’autonomie des patients est requise, leur permettant de venir à l’hôpital de jour par leurs propres moyens. Les patients sont majoritairement adressés par les établissements de santé publics et privés, ainsi que les praticiens libéraux (psychiatres et généralistes).

La mission de l’hôpital de jour est de proposer des soins psychiques, dans une perspective psychodynamique, tout en favorisant le maintien ou la réinsertion sociale. L’articulation de ces deux projets permet de restaurer le sujet dans son histoire singulière et familiale.
Le projet thérapeutique est adapté à chaque patient et réévalué régulièrement.

La prise en charge, qui peut aller d’une journée à cinq jours par semaine est donc régulièrement reconsidérée par les soignants ou à la demande du patient.

La prise en charge repose sur des entretiens individuels, des thérapies de groupe, des ateliers d’expression, ainsi que sur la délivrance de traitements médicamenteux (au niveau d’une PUI), incluant l’éducation thérapeutique et le suivi somatique.

A cet égard, tous les dispositifs de groupe sont présentés en annexe individuellement, qu’il s’agisse de groupes dits psychothérapeutiques, d’ateliers à médiation, d’ateliers de réhabilitation psychosociale ou d’ateliers d’éducation thérapeutique. Sont précisés les fondements théoriques qui président à la proposition du dispositif de groupe, ses objectifs, ainsi que les modalités organisationnelles.

Les patients candidats à l’hôpital de jour (quel que soit le psychiatre ou l’établissement adresseur) sont reçus à au moins deux reprises par un psychiatre, un(e) infirmier(e) et parfois un psychologue, qui sont donc les soignants référents, tout d’abord en entretien individuels dits de préadmission, puis, le cas échéant, une période d’essai d’au moins deux semaines (à raison de 5 jours/semaine) est proposée avant de prononcer l’admission définitive.

Chaque patient est donc accueilli dans un « sous-groupe », le fonctionnement à l’hôpital de jour ayant longtemps compris cinq sous-groupes, l’accueil se fait actuellement à partir de quatre, deux sous-groupes ayant fusionné à l’occasion de l’arrivée d’un nouveau médecin.

Cette organisation actuelle peut être amenée à évoluer dans un souci de pertinence et d’harmonisation des soins.

Les patients sont accueillis du lundi au vendredi de 9 h à 16 h 30 (hors jours fériés), et prennent leur déjeuner au sein de l’Hôpital de Jour.

L’équipe pluridisciplinaire est composée de médecins psychiatres, d’un médecin généraliste, d’un pharmacien, de psychologues, d’infirmier(es), d’une psychomotricienne, d’un animateur socio-éducatif, d’une assistante sociale et de deux secrétaires médicales.

Cette pluridisciplinarité garantit une prise en charge et un accompagnement global du patient visant sa réhabilitation psychosociale dans son acception la plus large, dans le respect de la singularité de chacun.

Il s’agit toujours de favoriser l’insertion ou la réinsertion du patient, en restant attaché aux valeurs de citoyenneté et au respect de la position du sujet.

La prise en charge et le suivi des patients à l’hôpital de jour, en restant notamment fidèle aux principes de la psychothérapie institutionnelle s’articule donc autour de1 :

  • Entretiens individuels (médicaux, infirmiers),
  • Ateliers thérapeutiques,
  • Thérapies à médiateur corporel,
  • Groupes de parole,
  • Groupes de socialisation,
  • Thérapies individuelles,
  • Thérapies de groupe (notamment Psychodrame et Écriture),
  • Suivi social,
  • Temps d’accueil plus informels,
  • Sorties à l’extérieur,
  • Séjours thérapeutiques,
  • Atelier du médicament (Education Thérapeutique),
  • Prise en charge de la dimension somatique comprenant la délivrance et le suivi du traitement médicamenteux (PUI), ainsi que le suivi somatique par le médecin généraliste.

Il est important d’insister sur la diversité de ces dispositifs et leur complémentarité, de même que sur la nécessaire complémentarité entre prises en charge groupale et individuelle.

L’Hôpital de jour « Wilson » accueille également trois patient(e)s au sein d’un des appartements associatifs mixtes de la SHMA situé dans la métropole de Bordeaux, afin de leur permettre de prendre le temps d’accéder à la capacité de vivre seul dans un appartement en milieu ordinaire.

La grande comorbidité des polyadditions ainsi que la fréquence des pathologies somatiques associées aux troubles psychiatriques nous ont incités à intensifier la collaboration avec le médecin généraliste de la SHMA (embauché en 2013).

Ainsi chaque patient admis à l’hôpital de jour bénéficie d’un bilan d’admission systématique comprenant examen clinique, réalisation d’un électrocardiogramme et prescription d’examens complémentaires si nécessaire.

Ce médecin généraliste sensibilise chaque patient à la question de leur prise en charge somatique en les incitant à consulter leur médecin traitant ou en proposant à ceux qui le souhaitent (ou qui ne consultent que rarement leur médecin), une consultation, voire un suivi médical au sein de l’hôpital de jour.

Il peut, le cas échéant, orienter le patient vers des médecins spécialistes ou prescrire des examens complémentaires ainsi qu’un traitement médicamenteux.

Médecin chef de service de l’Hôpital de Jour « Wilson » : Dr Franck MATHET
175 Boulevard du Président Wilson 33200 BORDEAUX
Tél : 05 56 17 12 12 Fax : 05 56 17 12 11
Email : hopitaldejour@shma.fr

Heures d’ouverture au public : de 9 h 00 à 16 h 30 du lundi au vendredi hors jours fériés.