Centre d’Accueil Thérapeutique à Temps Partiel (CATTP) « Estran »

L’Estran propose une forme alternative d’hospitalisation de jour au sein de l’établissement sanitaire SHMA. Ses caractéristiques sont la souplesse de l’offre de soins et un dispositif technique sur des temps courts et en petits groupes.

Population accueillie

Nous accueillons en majorité des patients présentant des troubles psychotiques sévères ou des pathologies du lien, qui connaissent des entraves importantes dans leur capacité à rencontrer l’autre, tisser un réseau relationnel, habiter seul, s’inscrire dans une activité ou simplement sortir de chez soi. Qu’ils sortent d’hospitalisation ou non, que leurs troubles soient en cours d’installation ou que leur réticence s’inscrive dans une pathologie psychique lourde et chronique, ils connaissent et acceptent mal (voire dénient) les processus qui les invalident. Il faut nécessairement organiser pour eux une rencontre avec le soin possible et « supportable » dans l’espace et dans le temps.

Les difficultés d’accroche avec les soins, et les sorties de soin remanient régulièrement la file active des patients de l’Estran. La stabilisation de leur état psychique nécessite donc un dispositif spécifique et constamment réévalué.

Objectifs et missions

Le service propose un travail de resocialisation à visée de stabilisation psychique, d’une prévention des rechutes, d’un maintien des habiletés sociales et cognitives, d’une lutte contre la précarisation sociale.

Sa particularité est d’offrir un espace de soin à taille humaine à des patients pour qui les relations se révèlent temporairement impraticables. Cette fonction d’accueil est pensée et organisée selon les principes de la psychothérapie institutionnelle, avec pour but d’amener/de ranimer petit à petit le travail primordial de « liaison ». L’Estran est dans sa forme même un organisateur de l’espace psychique interne et externe, c’est un lieu de dépôt et de fixation de la destructivité, et qui dose par la division des temps et des espaces l’investissement, les excitations et les collages. Il permet de tester, tenter ou retenter de restaurer le lien. Par les médiations proposées, il autorise la réactivation de processus associatifs.

L’Estran est vécu par les patients qui le fréquentent comme une petite structure, offrant des prises en charge en petits groupes. C’est un lieu ressource : de par sa taille et sa contenance institutionnelle un refuge pour certains. L’accueil à temps partiel, pour des patients réticents à des soins psychiatriques sur de plus longues plages horaires (comme en hôpital de jour classique), leur laisse aussi du temps. Ce temps hors soin est nécessaire pour se donner du repos, ou pour s’essayer à un investissement ailleurs dans la cité. L’Estran peut être un lieu de soins en relais d’une hospitalisation temps plein, pour un étayage transitoire. Il est souvent un sas de maturation avant une reprise de formation, de travail, ou une orientation vers un service plus dédié à l’employabilité (ARI Insertion, CRPS, Service Civique…). La maturation peut aussi amener une acceptation des troubles et un renoncement au travail, avec pour corollaire une ouverture culturelle ou associative.

Prise en charge

L’équipe pluridisciplinaire est composée de 2 psychiatres, 2 infirmiers, d’un psychologue, 2 animatrices socio-éducatives, d’une secrétaire médicale et du cadre de santé.

Les patients viennent pour un ou plusieurs temps de soin. Ils ne prennent ni traitement ni repas sur place. Le service est ouvert 5 demi-journées par semaine (hors jours fériés).
La prise en charge est proposée majoritairement en ateliers de groupe et à médiation thérapeutique. La conception de ces temps soignants est faite avec une grande exigence, pour son adéquation avec le public accueilli : les types d’atelier, les médiateurs, les modalités d’accueil, la durée et les horaires des ateliers sont élaborés pour offrir une palette diversifiée et une dose de soins reçus adaptable. Ils sont envisagés comme un assemblage de temps et de lieux de rencontre, offrant le maximum de modularité dans les dispositifs de petits groupes thérapeutiques.

Les ateliers sont régulièrement interrogés dans leurs fonctionnement et objectifs. Si nécessaire, ils sont suspendus ou fermés au profit de nouvelles propositions jugées plus adaptées au groupe actuel de patients par l’équipe pluridisciplinaire.

Types d’ateliers

1. Un accueil informel ou téléphonique permanent, par un soignant sur tous les temps d’ouverture qui permet au patient de venir quand il en ressent le besoin. L’accès aux soins se veut le plus facile possible ; sur simple appel du patient, un premier rendez-vous avec un médecin est donné dans les meilleurs délais.
2. Des groupes d’accueil organisés autour de la matinée du mardi matin,
3. Un temps d’accueil en grand groupe qui sert également de matrice et de régulation à la vie institutionnelle et à la construction de projets collaboratifs soignants/soignés
4. Un temps d’atelier ouvert pensé comme un lieu d’évaluation des capacités groupales et cognitives et d’orientation des indications :
5. Des groupes autour des médiations culturelles et artistiques (exemples : atelier musique, atelier polyvalent d’expression, écriture, et les ateliers séquentiels autour de l’image),
6. Des groupes tournés vers l’extérieur (exemples : atelier kiosque (actualités), atelier journal, invitations et sorties exceptionnelles rythmant l’année, ateliers cuisine),
7. Des ateliers corporels : ateliers d’expression corporelle, ateliers sport à l’Union Saint Bruno, groupe de psychodrame

Consultations individuelles médicales et infirmières

Le parcours du patient débute donc par un temps d’accueil administratif, médical et soignant. L’évaluation médicale initiale est complétée par l’observation clinique et pluridisciplinaire des soignants et un projet personnalisé est initié pour chaque usager et régulièrement réévalué. Les objectifs thérapeutiques sont élaborés en équipe au plus près du besoin et de la demande du patient. Le rythme des entretiens médicaux et infirmiers individuels est adapté pour chacun, coordonné au parcours du patient dans les ateliers. L’équipe soignante a à cœur de veiller à une progression dynamique dans les soins, en variant les modalités groupales, soignantes, et les médiations proposées. L’ouverture sportive et culturelle est travaillée lors du parcours de soin : accompagnement vers la Plateforme Sport Adapté, l’Union Saint Bruno, sorties culturelles en partenariat avec Cultures du Cœur. L’Estran est souvent un tremplin vers une démarche sportive, culturelle ou artistique dans le tissu bordelais, où encore vers l’intégration d’un GEM (Groupe d’Entraide Mutuelle).

Pour conclure, cet accueil offert par l’Estran, juste après une hospitalisation, au détour d’une nouvelle décompensation ou au long cours, vient offrir un lieu apaisant et sécurisant, qui favorise peu à peu l’inscription dans le lien thérapeutique nécessaire à l’élaboration de tout projet.
Il est ainsi possible de travailler l’acceptation de la maladie et des soins, et de favoriser une alliance thérapeutique dans la perspective parfois d’un adressage vers l’Hôpital de Jour, le Service du Soir, le CMPS ou des structures de soins psychiatriques des environs.

Ainsi, en plaçant au cœur de la rencontre thérapeutique à la fois le travail de groupe et les médiations culturelles, artistiques et corporelles, nous remobilisons les capacités dynamiques des différents niveaux de fonctionnement du sujet (intrapsychique, corporel, interindividuel, groupal, institutionnel et social).

Médecin chef de service CATTP « Estran » : Dr Florence CURTET
19 boulevard du Président Wilson 33200 Bordeaux
Tél : 05 56 93 63 63 Fax : 05 56 93 63 64
Email : cattp@shma.fr

Heures d’ouverture au public : de 9 h 30 à 12 h 30 le lundi, de 9 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h 30 le mardi, de 14 h à 17 h 30 le jeudi, de 15 h à 17 h le vendredi, hors jours fériés.