L’association : sa création, ses orientations

La SHMA gère un établissement de santé privé d’intérêt collectif (ESPIC) comportant 4 structures sanitaires (hôpital de jour, service du soir, centre médico-psycho-social (CMPS) et centre d’accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP).

Ces structures fonctionnent en intersectoriel et sont des outils de soins psychiatriques et de soutien psychologique conformes aux orientations du schéma régional de psychiatrie en vigueur, au bénéfice d’adultes malades (16 à 60 ans). L’implantation dans la cité a été géographiquement étudiée et volontairement décidée en lisière du centre ville (deux immeubles sis sur les boulevards) pour répondre de façon satisfaisante aux besoins du public, usagers domiciliés à Bordeaux ou dans les autres villes de la communauté urbaine.

Ces structures répondent également aux caractéristiques telles que définies, dès 1986, dans les textes réglementaires relatifs à la politique de lutte contre les maladies mentales (arrêté du 14 mars 1986 relatif aux équipements et services de lutte contre les maladies mentales, comportant ou non des possibilités d’hébergement) et au respect des droits des patients.

LA PSYCHODYNAMIQUE EST L’ORIENTATION ESSENTIELLE DE L’ETABLISSEMENT

Cette perspective donne une priorité dans l’institution à l’écoute du patient et privilégie l’étude de l’organisation et des mouvements intimes de la psyché. Les possibilités de la psychothérapie demeurent à l’horizon de notre travail sans négliger les autres dispositions thérapeutiques et réadaptatives. Ce dont la nécessité s’impose, c’est de trouver un accès à la subjectivité aliénée.

Les perspectives d’évolution confirment l’engagement antérieur de l’établissement et sont centrées sur :
- le développement de la politique de réseau basée sur le conventionnement avec les établissements publics et les associations poursuivant un but similaire ;
- l’élaboration de réponses pertinentes aux problèmes inhérents à la santé mentale demeurant actuellement sans solutions cohérentes : devenir des malades mentaux vieillissants, prise en charge thérapeutique de victimes d’infractions, ... ;
- l’optimisation de soins ambulatoires pour les patients traités dans les structures sanitaires de l’association : réponse aux nécessités de logements accompagnés, suivi au domicile de patients hospitalisés de jour ou consultants du CMPS, lien avec les médecins traitants pour la prise en charge de problèmes somatiques spécifiques, développement de l’éducation thérapeutique, ...

Tous ces points correspondent à des objectifs stratégiquement hiérarchisés, échelonnés dans le temps, basés sur une politique de communication, d’ouverture et d’amélioration de la qualité du service rendu aux usagers dans les domaines du soin, du médico-social, du psycho-social, de la réadaptation et du culturel.

Par ailleurs, LA RECHERCHE DANS LE DOMAINE DE LA SANTE MENTALE, particulièrement dans le domaine des liens entre l’abord psychodynamique et les avancées des connaissances en neurosciences, reste au centre des préoccupations de la SHMA.

Dr Patrice POUEYTO, Président, nommé le 10 avril 2012.